A propos de l’autorité (II)


Avoir autorité sur quelqu’un c’est avoir un pouvoir, c’est en particulier avoir le pouvoir de déléguer mais pas celui d’en abuser pour faire faire par le subordonné ce qu’on ne veut pas faire.

C’est aussi d’une certaine manière être responsable de la personne. Cela est très fort dans les relations des parents vis-à-vis de leurs enfants.
Lors du mariage civil, il est clairement dit, à l’Art 213 du code civil: « Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir. » Ils ont autorité sur eux et ils en sont responsables.

Beaucoup de problèmes d’autorité dans les familles, viennent d’un manque profond de connaissance des enfants, de ce qui leur convient, de ce dont ils ont besoin et même de leurs attentes. Et comment conduire quelqu’un que l’on ne connait pas ? Deux choses sont indispensables : l’aimer et passer du temps avec lui.

Lorsque l’autorité fait peur c’est que l’on n’y voit plus la dimension de l’amour et de la connaissance de l’autre,  qui est le fondement de l’autorité. Elle devient simplement un pouvoir exorbitant  perçu comme injustifié et pesant.

Brigitte Jacquelin  -  Médiateur
                                                 ***********