La grande nécessité des femmes au foyer : Avoir un jour entier par semaine, rien que pour elle.


Impossible me direz-vous, et pourquoi pas ?
Pour que cela soit possible la première chose est d’en être convaincue soi-même et juste après que votre conjoint soit lui aussi partie prenante. Si cette demande arrive en premier dans l’ordre des nécessités, qui résistera ? Cette journée, marquez-la chaque semaine d’une pierre blanche, elle est à vous, elle vous est nécessaire. Décidez-vous-même de ce que vous allez en faire, ne vous laissez pas embobiner ou vous dicter votre conduite par tous ceux qui lorgneront ce temps de liberté.

Les bienfaits que j’y vois sont de deux ordres :
le premier c’est de pouvoir sortir de chez vous pour vous permettre de :
·         rencontrer des personnes autres que la famille et avoir des activités et des conversations qui vous remettront au cœur de la société.  
·         vous faire des amies (éventuellement poser vos problèmes et trouver ensemble des solutions)
·         continuer à développer vos dons propres, ou les découvrir  
·         faire du sport pour soigner votre santé
·         vous reposer sans arrière-pensée

Le deuxième c’est de pouvoir rentrer chez vous :
·         l’esprit et le corps détendus par cette coupure
·         la tête pleine de choses à raconter à votre mari
·         le cœur léger pour retrouver vos enfants et garder l’harmonie de votre maison

N’ayez crainte, l’habitude est vite prise et le rythme de la maison n’en souffrira pas, au contraire.
Comment faire ? Lorsque les enfants sont à l’école c’est facile, la cantine. Si la directrice est récalcitrante, plaidez-votre cause avec gentillesse : juste un jour par semaine ! à la limite laissez-lui choisir le jour où il y a moins d’enfants à la cantine, cela arrive souvent. Sinon, faites un échange d’enfants avec des amies pour le déjeuner. Et profitez de votre journée jusqu’au retour des classes.

Si les enfants sont plus petits, vous en avez besoin aussi. Allez frapper à la porte des mère ou belle-mère, c’est idéal pour qu’elles voient grandir leurs petits-enfants et que des liens se nouent. Une journée par semaine devient aussi une habitude pour elles et la page est cochée dans l’agenda.
Si cela n’est pas possible, les garderies sont un très bon moyen d’habituer les enfants à sortir un peu de la maison et elles sont nombreuses à proposer de faire déjeuner les enfants. Il y a aussi l’échange avec une amie, les voisines, et puis il y a les nounous bien sûr, qui acceptent quelques fois un enfant en plus une fois par semaine. Regardez les petites annonces, internet, faites marcher le bouche à oreille, les échanges de services…
Pour nous chaque déménagement, chaque naissance a été la recherche d’une nouvelle solution… que l’on a toujours fini par trouver. A vous de jouer, bon courage et puis, profitez-en bien.
B. Jacquelin  13 avril 2015

                                                               **********************