Journée du Travail Familial Invisible


Le travail  familial invisible, ça compte !
Un papier blanc, quelle idée !? Un mail blanc, quelle idée?
Un papier blanc, un non- contrat de travail, un contrat blanc entre le travailleur familial invisible et la société.
Un papier blanc, pas de trace, pas d’écrit, pas  de statut.
Un papier blanc, le vide juridique et social.
Un papier blanc, une feuille blanche. Le trou, le néant.
Un papier blanc, vierge, libre de toute espérance, une histoire à écrire.
Un papier blanc, rien à lire, tout à imaginer.

En 2001, l’AFEAS au Canada, crée la journée du travail invisible et depuis, à travers le monde, le premier mardi d’avril se déroule cette journée symbolique.
En 2015 ce sera le mardi 7 avril.
Que représente le travail invisible ?
 Le travail invisible, non rémunéré, comprend l’ensemble du travail accompli au sein de la famille et du bénévolat réalisé dans la société , quel que soit le statut de la personne qui l'assume.
Comment rendre le travail familial invisible visible ?
La reconnaissance de la valeur du travail familial invisible permet de valoriser les personnes qui l’accomplissent, généralement des femmes comme mères et aidantes, sans oublier toutes les formes de bénévolat dans les écoles, hôpitaux, homes, clubs sportifs ou associations diverses,…

En 2015, comment accepter le manque de reconnaissance et de soutien pour les femmes et les hommes dont la contribution au sein de leur famille est essentielle pour le développement et la survie de toute société?
Et ce 7 avril, affichez votre page blanche !

Une initiative de la F.E.F.A.F (fédération Européenne des Femmes au Foyer) -  www.fefaf.be   
dont notre Union Nationale Femmes Actives et Foyer (UN-FAEF) est membre.


 *****************************************


                
                                                                


 

                                                                        ****************************************************************