« Contre le féminisme beauvoirien »



« Paradoxalement, Simone de Beauvoir est une référence dans mon parcours. Cet auteur me fascine par la façon dont elle a influencé le cours de l’histoire des femmes. Tout en comprenant ce qu’elle dit, je pense qu’elle se trompe.
Et cela m’inspire. Cette femme n’a pas voulu accueillir l’expérience, elle était dans l’idéologie. Je suis très en opposition avec le féminisme « beauvoirien » qui a dominé tout le XXème siècle. En se posant contre la maternité, contre le mariage, il est passé à côté de la cause des femmes. Au plan symbolique, la contraception hormonale n’a pas répondu à leurs attentes. Elle est un mauvais moyen pour répondre à un vrai besoin : je suis féministe et je pense, notamment, que le fait de connaître sa fertilité donne un pouvoir et une autonomie réelle. »

Thérèse Jacob – sexologue, études de philosophie et de science de la famille et de la sexualité.

                                                           ******