mais... il y a plein d'idées!


Créer sa propre petite entreprise est bien difficile comme nous l'avons vu avec tante Poppy, mais on peut faire d'autres choses...

Myriam, une adhérente des Yvelines m’a fait découvrir « les amis de la Ruche » et j’ai rarement pénétré dans un lieu aussi… magique.
Vous rentrez dans une petite maison en plein milieu de l’avenue de Paris à Versailles. On l’appelle l’octroi et elle a été prêtée par la Mairie de Versailles. Dans cette maison très claire, vous vous sentez prise par un tourbillon de couleurs, de silence ou de bruit suivant les activités et la concentration et par une chaleur humaine et une joie étonnante.
Vous êtes dans un atelier, une ruche ou chacun s’active. Le travail est beau et utile : habits, petits meubles, objets de décoration, tout est parfaitement exécuté, fini et harmonieux. Dans cette grande salle où se mélangent élèves et animatrices, on sent quelque chose de plus, d’agréablement particulier et ce qui est étonnant c’est que le handicap (trisomie 21) des huit jeunes filles disparaît complètement derrière leur gentillesse et leur application.

Cet atelier a été monté par des parents et amis d’enfants handicapés moteur. Leur premier soucis avait été de créer une maison où 7 jeunes filles puissent habiter en dehors de chez leur parents, puis l’idée est venue de leur permettre de subvenir à une partie des besoins en leur donnant une formation et un travail.  Si 3 d’entre elles ont trouvé un emploi ailleurs, les 4 autres ont leur activité à la Ruche où d’autres jeunes filles les rejoignent,
La France est pleine de ce genre d’initiatives, mais il n'y e a jamais assez... à nous de nous remonter les manches.
Brigitte Jacquelin  -  19 février 2015

Les amis de la Ruche: Bienvenue à la Ruche ! 

lesamisdelaruche.blogspot.com/2011/02/bienvenue-la-ruche.html