Vous avez dit crèche?



« La polémique sur les crèches de Noël en dit long sur l'état de délabrement spirituel, moral et philosophique de la France. Tout cela au nom de la laïcité ! » Charles Consigny Le Point – Publié le 08/12/2014
                                            *************
"Le bonheur en famille" par Brigitte Janilec*

« Préparer Noël est toujours un plaisir immense pour les enfants comme pour nous. Bien sûr en premier nous préparons la crèche. Notre crèche est toujours spéciale, surtout lorsque je laisse faire les enfants.
Une année, les trouvant assez grands pour fabriquer eux-mêmes leur crèche, j’avais acheté un kit de moulage en plâtre. Même en suivant les conseils, ce n’est pas toujours facile et nous nous sommes très vite retrouvés avec un bœuf sans oreille, un Joseph qui avait perdu la moitié de sa tête, ou un berger qui n’avait plus que les pattes de son agneau sur les épaules. D’autres personnages eux n’ont jamais fini de sécher tellement le plâtre était liquide.

Le passage à la peinture était aussi catastrophique car n’ayant pas la patience d’attendre le séchage complet, la peinture largement étalée devenait une bouillasse infâme et de couleur indéfinie, impropre bien sûr à une crèche digne de ce nom. Cela faisait rire certains de nos enfants tandis que d’autres se mettaient à pleurer. Vous imaginez l’ambiance !
 Comme d’habitude dans ce genre de cas la solution vient de mon mari. Le WE suivant, en bon scientifique, il a commencé par lire le mode d’emploi et en particulier à définir de façon très exacte la fabrication juste du plâtre. Nous avons ensuite équipé nos enfants de bons tabliers et notre petite quatrième qui n’avait pas jusque là, participé à l’évènement car elle faisait la sieste, fut de la partie.
Le chantier s’installa de façon beaucoup plus rationnelle et pour occuper la plus jeune nous lui avons attribué le moule d’un espèce de canard genre Donald avec canne et chapeau. Au début le brouhaha était général avec exclamations, disputes ou fou-rire. On avait donné à chaque enfant deux personnages de la crèche et ils s’occupaient de leur fabrication avec soin. Des chants de Noël remplissaient la maison.
Quand arriva le moment du démoulage le silence se fit, et chacun regarda avec inquiétude ses santons. A part le chapeau du Donald sur lequel une grosse bulle avait éclaté, ils étaient parfaits. Encore un peu de temps pour finir le séchage et tout le monde se mit à peindre. L’œuvre étant délicate, mon mari et moi avons eu l’autorisation de faire des raccords par-ci par-là. Quand tout fut fini nos santons avaient fière allure. Seul le Donald mettait une drôle de couleur et d’exotisme au milieu du lot. Toute la peinture avait dégouliné. Il était vraiment affreux. Je m’apprêtais à le mettre dans la chambre de notre fille avec force compliment car c’était malgré tout un bel exploit pour une petite personne de cet âge, mais je vis un masque d’incompréhension se peindre sur son visage. Quoi, son Donald n’irait pas dans la crèche ? Je compris vite que Dieu aime toutes les créatures surtout celle fabriquée par Pouf. Le débat fut vif dans la famille entre ceux qui estimaient que Donald avait sa place auprès du petit Jésus et ceux qui pensaient qu’il n’avait rien à y faire. Mais notre fille a gagné. Toute la famille entre rire et moquerie s’est prise d’affection pour son affreux canard et tous les ans alors que d’autres santons ont disparu ou ont été remplacés, son Donald plus ou moins caché selon les années, continue, imperturbable à veiller sur notre crèche ! »

                                               
*Pendant 3 ans, du lundi au vendredi B. Janilec a tenu une chronique radio sur "le bonheur en famille" où elle racontait les aventures de sa famille au gré des naissances de leurs 7 enfants et des mutations de son mari. Chaque événement est l'objet d'un court récit toujours positif, amusant ou prenant. Leurs enfants ont pris les noms des 7 petits amis de "Caroline" dessinée par P.Probst: Boum, Boby, Noiraud, Pouf, Pipo, Youpi et Pitou.