MESSAGE AUX CANDIDATS A UX LEGISLATIVES 2012





Le 15 Mai 2012

9 questions adressées aux candidats aux Législatives



pour que chaque femme puisse faire le choix, si elle le désire, de s'arrêter de travailler le temps qu'elle jugera nécessaire pour s'occuper de sa famille
(couple, enfants, parents âgés, handicapés)



1. Comment prendrez-vous en compte, dans vos réflexions et décisions, l'existence des quelque 3 millions de femmes au foyer, et ce, dans toutes les instances de la société civile ?


2. Etes-vous conscient de la valeur socio-économique de la femme au foyer ? Comment comptez-vous l’évaluer aussi bien dans sa famille que dans la société civile ? Comment concrétiserez-vous cette reconnaissance de valeur :


- par un statut ?
-  par une allocation de libre choix suffisante ?
-  par des points de retraite ?
-  par une affiliation personnelle à la sécurité sociale… ?


3. Quelle est votre position sur la comptabilisation individualisée de la femme au foyer dans tous les documents administratifs et statistiques ?


4. Que proposez-vous pour faciliter aux femmes au foyer l'accès aux formations continues innovantes et qualifiées ?


5. Reconnaîtrez-vous et ferez-vous reconnaître légalement par la société civile les acquis des femmes dans leur expérience de femmes au foyer (Validation des Acquis de l'Expérience) ?


6. Prévoyez-vous une allocation de libre choix pour la femme qui consacre un temps de sa vie à l'éducation de ses enfants (et) ou au soin de ses parents âgés ?


7. Prévoyez-vous de même de lui ouvrir le droit à la retraite ? Et comment ?


8. Devant l'augmentation de la violence des jeunes, souvent livrés à eux-mêmes, nous attendons de vous que vous preniez toutes les mesures pour favoriser la présence des parents auprès de leurs enfants. Que proposerez-vous comme moyens incitatifs aussi bien financiers que pédagogiques, pour que ce choix soit réalisable ?


9. Pour que chaque femme et chaque famille puisse faire des choix dans la durée, comment assurerez-vous une politique sociale et familiale stable, qui ne remette pas en question les acquis en ces domaines (quotient familial, allocations familiales...)?















                                                  ******************************