Retraite des mères

Septembre 2009
La question des retraites des mères est pour l'association FAEF très importante et l'année 2009 a été une année d'étude se concluant par l'édition d'une plaquette sur ce sujet, disponible à l'association*.
Nous sommes conscientes que les deux années par enfant comptabilisées pour la retraite sont indispensables pour de nombreuses femmes qui ont assumé la naissance et l'éducation d'un ou plusieurs enfants.
Même si ce dispoditif demeure imparfait*, il permet à de nombreuses femmes une retraite à taux plein : le Conseil d'Orientation des Retraites souligne que "jusqu'en 2050, la majoration de durée d'assurance de vieillesse (MDA) bénéficiera à 9 femmes sur 10 arrivant à la retraite. L'absence de ces trimestres ferait perdre le bénéfice du taux plein à de nombreuses femmes à âge de départ inchangé"

Seules 44% des femmes effectuent une carrière complète (CNAV).
C'est pourquoi, nous nous réjouissons de la récente décision de Monsieur X. DARCOS, ministre, tout en restant vigilantes pour "l'après 2010".
Lorsque nous parlons de non-discrimination en ce qui concerne le monde du travail, il y a une vraie discrimination envers les femmes et plus particulièrement envers les femmes qui restent au foyer. La société qui ne parvient pas à imposer une non-discrimination leur doit au moins des mesures correctrices comme la MDA pour leur assurer une certaine équité.

64% c'est le montant de la retraite des femmes par rapport à celle des hommes, selon une étude de l'INSEE de février 2008.
Alors, on peut dire avec Aristote : "Il n'est pire injustice que de traiter également des choses inégales."

Le système des retraites actuel repose sur les cotisants : les cotisants de 2009 paient les retraites des retraités de 2009.
L'investissement en capital humain des familles et plus particulièrement des mères profite à chacun. En tenir compte dès aujourd'hui dans le système de calcul des retraites est une question d'équité et d'intérêt national. Leur effort affecte leur carrière et leur niveau de vie (ce qui ne leur permet pas ou dans une moindre mesure d'épargner pour leur retraite)

En clair, les enfants sont une "richesse" pour la CNAV. Ce sont les cotisants de demain ! Ce sont eux qui paieront la retraite des cotisants d'aujourd'hui !
Mais il est vrai que les familles nombreuses (3 enfants et plus) sont devenues très minoritaires... On peut les pressurer ou les abandonner à leur triste sort sans risque électoral...
Mais est-ce l'avenir ?

* Une femme au foyer ne peut prétendre à une retraite si elle n'a pas travaillé et ne peut donc pas profiter de la MDA. Elle a pourtant élevé elle aussi des enfants et a contribué aux retraites futures...