PARLONS D'AVENIR

Editorial du bulletin de Juillet 2008

Chères amies,

L’Union Nationale Femmes Actives Et Foyer salue la nomination d’un Secrétaire d’Etat chargé de la Famille et regrette que le Haut Conseil de la Famille ne soit toujours pas en place.

Les femmes actives au foyer, qui pour la plupart se consacrent à leurs enfants et parfois à de nombreux enfants, savent que ce temps, ce cœur, cette énergie qu’elles leur donnent sont déterminants pour l’avenir.

De la même façon, elles soulignent que la politique familiale quand elle est ambitieuse, détermine la richesse et le dynamisme futurs de la société française toute entière. C’est pourquoi les moyens accordés aux familles qui élèvent des enfants ne sont ni des cadeaux, ni des charges, mais des investissements consentis par le pays pour préparer son avenir. Un avenir qui ne peut faire l’impasse sur les plus jeunes.

La multiplication d’annonces gouvernementales dans le champ familial, la pénalisation des mères du fait de leur maternité au moment de la retraite, aggravée par les dernières réformes, inquiètent les familles et particulièrement les mères. Avec l’UNAF, FAEF UN rappelle qu’ « il ne faut pas confondre politique familiale, engagement fort de la nation vis à vis des familles et politique sociale, aux frontières variables, destinée à compenser les aléas de la vie. »

Les femmes actives au foyer attendent donc une réaffirmation des principes de notre politique familiale. Elles demandent une amélioration significative de la retraite des mères. A cet effet, FAEF UN, en collaboration avec Femmes Actives et Foyer Yvelines, élabore une plaquette intitulée « Améliorer la retraite des mères » qui sera largement diffusée.

Bon été à toutes,